Add a cover

Informations générales  

Liens  

Dates de parution  

Mots clés  

Alias  

Note

This media has not been rated yet.
Be the first one!

Pour noter ce média ou interagir avec vos amis, créez un compte mediatly gratuit. Vous aurez également la possibilité de collaborer avec la grandissante communauté et d'en faire votre centre de divertissement numérique.

Amis qui aiment

Sign up to see which of your friends like this.

Médias liés  

Médias liant

Mediatly © 2013

Mediatly, le réseau social de la culture et du divertissement

Découvrez de nouveaux films, séries TV, livres , BD, musiques et jeux grâce à vos amis. C'est rapide, gratuit, simple et agréable !
Pour commencer à découvrir ce nouveau monde, S'inscrire gratuitement

  
Lines in the Sand (2006)

Dans les yeux

Cette version de la fiche est d'une langue différente de celle que vous avez choisie dans vos préférences.

Type :   Pays de production :  

  Résumé  

C'est l'histoire d'Adam, un enfant de 10 ans, autiste. Il s'étrangle et hurle de douleur. House prend le dossier mais ne veut pas travailler dans son bureau, car Cuddy a changé la moquette pour dissimuler les traces de sang. House doit donc faire des consultations et y rencontre des patients plus ou moins stupides, selon ses expressions faciales.

Alors que Foreman veut un échantillon de selles, Adam joue à sa PSP et Foreman commet l'erreur de le déranger. Ensuite, on le passe au scanner. Puis on veut l'anesthésier pour faire un examen, mais il semble avoir peur du masque à oxygène. House le découvre et teste le masque pour mettre l'enfant en confiance. S'ensuivent quelques maladresses.

Il retrouve la fille rencontrée en consultation (voir l'épisode Marché conclu) qui ne fait que commencer le harcèlement amoureux. House déménage son tableau blanc près des salles d'examen pour faire plier Cuddy. Et il ne cessera de déménager : salle de réunion, bureau de Wilson, même la chapelle. Celui-ci ne supporte plus les intrusions de House et de son équipe et veut payer l'ancienne moquette, mais Cuddy refuse. En ce qui concerne le patient, on lui trouve des cellules du foie sous le bras. Cameron découvre à leur domicile que le père est sous antidépresseurs. Foreman, lors d'une autre fouille, découvre dans leur jardin de la stramoine, contenant de l'atropine. House demande à Adam, avec les moyens adaptés, s'il a mangé la stramoine. Mais l'enfant désigne le bac à sable.

Pour mettre fin à l'amour de la fille pour lui, House lui dit ce qu'ils risquent s'il acceptait, et elle pleure des larmes de lait : elle revient de Los Angeles, où un tremblement de terre a relâché des spores coccidioidomycosis, qui sont allés dans son cerveau, provoquant le désir, les symptômes du rhume et les larmes de lait. Un peu plus tard, l'enfant est emmené d'urgence en cardiologie. Puis, encore plus tard, son globe oculaire droit bascule. Quand House remarque le tableau de l'enfant plein de vagues, il devine : il a des vers dans l'œil, le Baylisascaris procyonis, un parasite se trouvant dans les excréments du raton laveur. L'enfant ayant mangé le sable, il a avalé le parasite. Ils sont allés dans les poumons, d'où les cris, causés par un épanchement pleural, puis dans le foie, d'où la présence de cellules hépatiques sous le bras, puis dans l'œil d'où son basculement. Pour le remercier de l'avoir tiré d'affaire, Adam donne sa PSP à House, et c'est la première personne qu'il regarde dans les yeux.

Pour récupérer sa moquette, Wilson dit à Cuddy que House pourrait avoir le syndrome d'Asperger, et qu'il ne faut pas changer son environnement. Ce message est une idée de House, dont Wilson ne croit pas un mot. Finalement, House récupère sa moquette avec sa tache de sang dessus (voir l'épisode House à terre).

  Détaillé    

  Lieux de l'action    

  Équipe de production    

  Sociétés de production    

  Photos    

  Vidéos  

  Critiques de presse    

  Critiques des utilisateurs

  Sources

L'ensemble ou une partie des informations contenues dans cette fiche provient de l'article Wikipedia "House (season 3)", sous la licence CC-BY-SA. La liste complète des contributeurs peut être consultée ici.